Saison 5, épisode 19 : Locked in

J’ai beaucoup aimé. Pas autant que je l’imaginais, mais beaucoup quand même. Je m’attendais à de grandes confessions au chevet du patient, il n’y en a pas eu : pas grave… Ca fait du bien de temps en temps d’avoir un patient qui prend presque tout l’espace de l’épisode au lieu d’être à 50/50 avec les histoires parallèles (voire d’être écrasé par elles). D’ailleurs, les histoires parallèles en dépendent au lieu d’être greffées en périphérie. Puis c’était vraiment un cas intéressant (point de vue médical et de la forme).

Evidemment, je vais laisser tomber le point de vue médical (le patient a un syndrome d’enfermement) et la forme (les dix-huit premières minutes de l’épisode sont filmées uniquement à travers le regard du patient, puis quelques scènes le sont encore par la suite) pour me consacrer aux autres points marquants. Il faut dire que cet épisode se ressent plus qu’il ne se raconte, vous m’excuserez donc de ne pas le résumer comme je le fais souvent…

Ce que nous apporte ce patient dont on entend les pensées, c’est la façon qu’ont les malades de percevoir House. Pour Lee, il est tout simplement le messie. Et oui, encore une fois, le patient pense que c’est Dieu qui a mis House sur son chemin pour le sauver ! C’est vraiment un thème récurent (bien que présent dès la première saison) depuis une poignée d’épisodes. Je sais pas, peut-être qu’à la fin de la saison ou de la série, on apprendra que Gregory House n’est autre que le fils cadet du Seigneur ou le jeune frère caché de Michael London dans Les routes du Paradis

En même temps, c’est effectivement un gros coup de bol d’avoir croisé le chemin du Doc juste à ce moment-là. Si House n’avait pas été hospitalisé dans le même hôpital new-yorkais, dans le lit voisin, au moment où le docteur local voulait débrancher Lee pour récupérer ses organes, il était tout simplement foutu.

Pour le patient, House est aussi celui en qui il peut avoir confiance, même s’il le voit (avec son équipe) se tromper et s’il a conscience qu’il ne sait pas tout le temps où il va. Vous me direz que le fait d’avoir remarqué qu’il y avait encore quelqu’un de vivant dans ce corps inerte aide certainement beaucoup. Cependant, Lee le trouve quand même un peu siphonné, mais s’il peut le débloquer… Il est clair que House le rassure, sinon pourquoi le verrait-il dans ses rêves sur la plage avec ses enfants ?

Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

Le patient apporte un autre élément inhabituel : House a tendance a réfléchir tout haut devant lui. Pourquoi fait-il ça ? Parce que le patient ne peut pas répondre ? Parce qu’il n’est même pas sûr qu’il se « débloquera » un jour ? Quoi qu’il en soit, cette extériorisation rarissime nous vaut une belle réflexion de la part de House : « Votre femme est celle qui vous aide dans cette épreuve. Votre femme et moi… Mais franchement, faire une IRM est bien plus utile que tenir votre main pendant quatre heures… Je pense… ». Ce à quoi le patient répond (intérieurement évidemment) : « Si vous aviez une femme, vous sauriez en quoi c’est important ». De plus, Lee voit House même quand il pense ne pas être observé et se laisse aller à des gestes qui en disent plus que les mots.

Lee est aussi perspicace (à moins que ce soit si évident qu’on le remarque un dix secondes ?) puisqu’il arrive à la conclusion que House et Cuddy s’aiment en les voyant s’échanger quelques phrases. C’est sûr, on voit bien qu’elle s’inquiète quand elle lui tripote son éraflure à la pommette et que ce geste est loin de le déranger puisqu’il ne bronche pas (généralement, quand on le touche, il recule ou se crispe), il lui demande même si elle aime. Il y a aussi la vanne coquine et directe, mais distinguée (si si, je vous jure que ça n’avait rien de vulgaire) quand elle lui demande ce qu’il faisait à New York : il cherchait un corset victorien pour elle et lui propose de le lui attacher. Justement, découvrir ce que House fabriquait à New York, c’est la mission de cet épisode pour super Jimmy ! Voici la liste des possibilités :

  • House est allé acheter une guitare de collection. Celle-là n’a pas tenu longtemps. 
  • House a eu son accident à 16 km d’une clinique anti-douleur. Wiwi en déduit qu’il est tordu au point de quitter l’Etat pour se faire prescrire plus de drogue. Toujours cet argument de l’addiction ! Ca va finir par être insultant…
  • Comme Wilson l’accable de questions, House lui répond qu’il est allé voir une de ses ex-femmes pour l’informer de son augmentation de revenu. Wiwi est septique, mais il se renseigne quand même au près de Madame. Bonjour la confiance et la compréhension !
  • Wilson insistant toujours, House tente un « je suis allé voir le frère de Foreman en prison » pas très crédible, mais Wiwi vérifie tout de même.
  • Par contre, que House soit allé voir l’infirmière de Danny (le frère schizo de Wiwi pour ceux qui ne suivent pas) que Wilson commence à fréquenter, est beaucoup plus vraisemblable pour celui-ci… Mais House se serait empressé de lui jeter sa découverte à la tronche au lieu d’enquêter en cachette si ce n’était que ça.

Mais alors, que pouvait bien faire House à New York ? Il allait tout simplement voir un(e) psy ! Oui, vous avez bien lu. On avait eu un spoiler qui disait qu’un des personnages irait en thérapie, mais j’avoue que jamais je n’aurais pensé à House. Il est toujours si dédaigneux par rapport à ce genre pratiques et il est tellement peu porté à la confession qu’il devait vraiment se sentir mal pour en arriver là ! 

C’est amusant de voir comme House prend mal que Wilson ait découvert son secret, qui plus est en employant ses propres techniques (il lui a volé son téléphone). Il a vraiment l’air énervé quand il lance à son ami qu’il n’a pas le droit de s’immiscer dans sa vie privée tout en enlevant l’enregistreur placé sous l’oreiller du patient pour espionner son équipe.

La grosse question maintenant est de savoir pourquoi il a franchi le pas ? Simplement, parce qu’il a décidé d’évoluer ? C’est fort probable vu tout ce qui lui est arrivé dernièrement, même s’il pense que personne ne change jamais. Mais qu’est-ce qui lui donne envie de changer ? Serait-ce Cuddy comme le suppose Wilson (et moi aussi) ? Qu’importe, il a décidé qu’il n’irait plus et efface le numéro de la psy (je suis persuadée que c’est une femme, ne me demandez pas pourquoi) de son portable. 

Wilson panique un peu en le voyant faire, il sait que House va prétexter cette découverte pour arrêter. Mais la vraie raison ? Certainement considère-t-il le fait de consulter comme un aveu de faiblesse (qui ne doit pas trop plaire à son orgueil). Ou alors, il a l’impression que ça ne marche pas (comme il l’affirme à Wilson) ou qu’il n’arrivera jamais à se livrer complètement à l’exercice de la psychanalyse et donc que c’est une perte de temps ?« Tu finiras seul ». C’est tout ce que Wilson a trouvé à lui dire pour lui montrer sa désapprobation ? Je crois qu’il était déjà au courant… Le plus perturbant dans cette phrase, c’est la réaction de House entre la stupéfaction et la peur, puis le plan des portes de l’ascenseur qui se referment sur son ami filmé de son point de vue.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us  Free Image Hosting at www.ImageShack.us

Ce plan m’a franchement foutu la trouille car il est flou. Certains vous diront que c’est le même flou que celui utilisé pour montrer ce que voit Lee et que c’est donc une métaphore de l’enfermement House dans sa petite vie sans espoir. Possible. Mais pour moi, c’est un autre flou : celui de Lee ressemble à un autofocus qui n’arrive pas à se fixer et celui de House à ce que je vois quand je mets mes lunettes par-dessus mes lentilles (en beaucoup moins pire). J’ai eu l’impression qu’on voyait à travers les yeux de House et que ça vision était troublée sans que ça ait forcément à voir avec ce que vient de lui dire Wilson. Peut-être que son accident lui a causé un choc plus sérieux que les médecins qui l’ont soigné pensaient ? On verra bien où ça nous mène… 

Bon sinon, le « cas Taub » de la semaine passée est réglé ! Finalement, House ne l’emmerdait pas par pure méchanceté (ouf !), mais parce qu’il sentait qu’il n’était pas à l’aise avec son boulot. Au début de l’épisode, House accepte la démission donnée par son larbin de poche une semaine plutôt alors que celui-ci avait finalement décidé de rester puisque son soi-disant ami l’avait laissé en plan. Après tout, House l’avait prévenu dans le S5E17 : « J’attends des personnes qui travaillent pour moi qu’elles relèvent des défis. A moins qu’elle ne veuillent pas travailler pour moi ».

Taub n’est pas sûr de vouloir rester. Pourtant, il se démène pas mal pour trouver une solution au mystère de la semaine. A force de s’occuper de Lee, il comprend son problème : peut-être qu’il n’en a pas marre de House, peut-être qu’il en a marre d’avoir peur d’aller au travail tous les jours. Il pense que d’en prendre conscience l’aidera a surmonter cette peur. Mais prendre conscience de sa peur n’est pas suffisant pour House (même s’il a l’air touché quand il lui en parle) et il en fait bien baver à ce pauv’ Taub pour que sa rentre bien dans sa petite tête. House a juste besoin d’être sûr que sont employé se soucie de ce qu’il fait, que ça lui tient à cœur.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

Finalement, après avoir trimé pour trouver des solutions, c’est en volant la réussite de Kutner qu’il convainc House de son engagement. « Qu’il vole votre idée, cela montre qu’il s’en soucie assez pour mentir. C’est tout ce que je voulais savoir », explique-t-il au gentil Kutner (qui n’a pas moufté en entendant son ami s’attribuer son mérite) avant de le féliciter pour son idée (si, si, il lui a dit que c’était une bonne idée, à moi aussi ça m’a fait un choc).

Un petit clin d’œil aux hamerons qui ont dû sentir leur petit cœur battre très fort pendant la scène où Cameron vient nettoyer la blessure au coude de House. Fouyouyou ! Elle le touche ! D’ailleurs, je n’avais jamais remarqué la différence de taille entre les mains de Hugh et celle de Jen (ou de n’importe quelle femme de toute façon) ! Elles sont immenses… Elle lui fait mal aussi et ça a l’air de lui faire plaisir. La gentille Cameron serait-elle sadique ? Marrant aussi de voir un grand costaud comme ça, habitué à la douleur, serrer les dents à cause d’une (grosse) éraflure… Mais le mieux dans cette scène, c’est la chemise ! Je ne pourrais pas vous dire ce qu’elle a de si intéressant, mais je l’aaaaiiiiimeeeeeee. Je crois même que sa chemise bleu marine a du soucis à se faire… Enfin bon, tout ça pour dire que les hamerons ont eu un moment de bonheur au milieu de leur désert affectif.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

Pour faire pire que ce qui précède, finissons par les futilités ! 

  • « Ca va à l’encontre de la déontologie » déclare House a médecin new-yorkais qui pense que Lee est HS : l’hôpital qui se fout de la charité ! 
  • Merci gentil patient de toujours fixer les yeux ou les lèvres de House (ceux des autres aussi, mais m’en fous), c’est très intéressant.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us

  • Waa, le t-shirt gris clair avec les squelettes qui boivent un café est revenu ! Presque un an qu’on ne l’avait plus vu…

Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

  • House arrive à savoir quand le patient prie. Peut-être est-il vraiment envoyé par Dieu finalement ? 
  • Maudite blouse qui s’ouvre par derrière et pas de plan de dos, depuis le temps que j’attends ça...

Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

  • Oh le joli sweater ! On croirait voir une photo de la Boat Race (sans le bateau, ni les rames). La preuve :

Image Hosted by ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us

  • Il court sur la plage ! Bon d’accord, deux foulées, puis c’est un rêve, mais quand même…
  • Tentative de suicide à coup de bic dans le front : ouch !

Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

  • Encore les lunettes. Deux fois en deux épisode après une longue absence…
  • Bien vu le plan « jeu vidéo », mais c’est pas très joli.
  • Lee est tombé malade parce qu’il n’avait plus de boulot : les effets de la crise…
  • House a retiré son horrible montre géante increvable. J’ai bien cru qu’elle était cassée ! Faux espoir… Par contre, j’ai peur pour la moto et surtout pour le blouson vu sa blessure au coude.

Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

  • Foreman a une case en moins, c’est sûr maintenant : il laisse les palettes à Kutner ! 
  • Foreman n’a pas non plus les yeux en face des trous : il râle parce que ses copines ne portent pas les bijoux qu’il leur offre, alors qu’il ne fait bêtement pas attention.
  • Aïe, je me suis coupé le pousse avec une feuille la veille de voir l’épisode, heureusement que je ne fréquente pas de rat !

 

Résumé complet (fin comprise) sur le site de la FOX

Vanyx pour les captures

Pour la photo de la Boat Race, voir le site officiel

Commentaires (2)

1. Nemie (site web) 24/05/2009

Si, tu fréquentes un Rat : moi ^^ !

2. Claire 26/05/2009

Mais toi, tu ne mords pas (pas encore).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×