Saison 5, épisode 2 : "Not Cancer"

Comme beaucoup de gens ont l'air d'être plutôt mitigés par rapport à cet épisode et que, au contraire, il m'a bien plu, je me suis dit que j'allais faire une liste des plus et des moins. On sait jamais, peut-être que je m'auto-conditionne à dire que j'ai bien aimé ? 

 

Les « plus » : 

  • House se réintéresse au cas. Manque que le retour du tableau blanc et des consult' pour que tout soit rentré dans l'ordre!
  • Le(s) cas. Original sans être énôôôôrme comme ont pu l'être certains dans la saison 4.
  • Les discussions avec la patiente. Des moments sensibles qui montrent encore une fois le paradoxe housien: «je dis que je veux être heureux, mais je fais rien pour, bien au contraire». Ca m'a fait penser aux discussion avec Rebecca Adler (pilote) ou la petite cancéreuse (S2E02)...
  • L'explosion des intestins du mort sur Foreman: merci Kutner pour ce moment de bonheur!
  • Le P.I.. C'est le fils caché de House et Wilson, non? Il arrive à surprendre House et c'est pas donné à tout le monde. L'air qu'il a quand le P.I. dit qu'il enquête sur lui! House pris à son propre jeu...
  • L'air tristounet de House quand le P.I. lui dit que Wilson reste en contact avec tous les autres et qu'il ne parle jamais de lui.
  • L'obstination de House à penser que c'est un cancer simplement pour avoir une bonne excuse pour aller chercher Wilson. Mais c'est uniquement quand il ne croit plus que s'en est un qu'il va le voir! Justement pour qu'on ne puisse pas dire que c'était sa seule raison de croire à un cancer?
  • L'attitude de House face à Wilson. Tant qu'il parle de son vrai-faux cancer, son regard ne se fixe jamais sur Wilson. Mais quand il en vient à la vraie raison de sa visite (demander à Wilson s'il va bien et lui faire remarquer qu'il s'intéresse à lui vu qu'il le fait surveiller mais qu'il a bien compris qu'ils n‘étaient plus amis), il le regarde dans les yeux. Et ce trougnougnou de Wilson qui trouve encore le moyen de le rembarrer!
  • House qui va réfléchir dans le bureau de Wilson comme celui-ci refuse de lui parler, des fois que ça lui donne une épiphanie. Ca m'a fait penser aux bébés éloignés de leur mère à qui on donne le t-shirt de celle-ci avec son odeur pour les rassurer.
  • Deux très jolis plans: celui de House seul debout dans son bureau pris depuis le balcon (juste après la mort de Frank) et la fameuse dix-neuvième minute...

 

Les « moins » : 

Il a fallu que je me creuse pour en trouver, mais ça aurait suspect de n'avoir que du positif... 

  • Une seule scène avec Cuddy très «traditionnelle»: elle lui refuse une opération dangereuse et il veut lui désobéir. Mais vu ce qui va arriver bientôt, c'est pas bien grave... Et puis le «traditionnelle»c'est bien aussi.
  • La solution difficile à comprendre quand on écoute en anglais et lit les sous-titres en français en même temps! Heureusement, quand on se concentre sur une seule version à la fois, ça passe tout seul.
  • Le plan dans le bureau de Wilson avec l'horrible montre offerte par Kutner en plein centre. S'il pouvait la faire tomber et que Cuddy l'écrase avec ses talons aiguilles...  

Des détails marrants : 

  • La patiente s'appelle Apple et elle à un problème aux yeux. En anglais, l'expression «la prunelle de ses yeux» se traduit par «the apple of his/her eyes»...
  • La patiente est placée dans l'aile Lucas de l'hôpital. Lucas, comme le P.I....  

Les reproches les plus fréquents : 

J'ai lu beaucoup de commentaires regrettant la quasi-absence de « blagues » de la part de House. Ben, j'ai vu pas mal de trucs drôles, pas forcément des blagues, mais c'était drôle ! Sa façon de jouer avec sa canne quand il se demande ce que Wilson a fait pour lui, la scène de « drague » du Dr O'Shea, l'allumage de la sirène du camion de glace pour attirer les gosses et emmerder le P.I., la filature de la fille en rue et la mini leçon de mensonge, sa façon de lancer les billets à Wilson, le « jeux » avec les infirmières... Ok, c'est moins exubérant que de se balader en trottinette, se mettre une serviette sur la tête pour jouer à Koh-Lanta, faire tomber ses médocs pour vérifier si Cuddy porte bien un string, faire chasser le string de Cuddy... Mais je préfère quand il est plus sobre : question de goût ! Et puis, il est sensé être triste de toute façon. 

Comment le P.I. peut-il se balader aussi librement dans l'hôpital ? Ben, pour entrer dans la chambre gardée par les policiers, il s'est simplement déguisé en infirmier. Les flics avaient l'ordre de ne pas laisser entrer House (le grand gars avec une patte folle qui n'a pas l'air d'un médecin), je suppose que Cuddy n'est pas allée jusqu'à leur demander de vérifier l'identité de tout le personnel qui veut donner des soins à la patiente... Et pour assister à l'opération, la pièce vitrée est prévue pour accueillir les étudiants et parfois la famille de l'opéré. Evidemment, c'est pas un hall de gars non plus, mais puisqu'il est connu par l'équipe de House et qu'il ne descend pas au bloc, pourquoi pas ? De toute façon, depuis que House c'est fait tirer dessus, on sait que le PPTH est vraiment très bien surveillé... 

Les épisodes sont axés sur un personnage en particulier. Personnellement, ça ne me dérange pas tant que House reste le personnage central. C'est certainement à cause de la grève : s'ils avaient eu huit épisodes de plus, ils auraient pu les présenter plus tranquillement. De toute façon, c'est pas nouveau ! Souvenez-vous quand TF1 a commencé à rediffuser la saison 1, on s'était tous dit qu'ils les groupaient pas thématique : d'abord Cameron, puis Chase. Et y en a eu aussi quelques uns qui parlent énormément de Foreman. 

Pour les déçus, je me demande si vous n'avez pas trop « fantasmé » cette saison. C'est certainement un peu de la faute de la prod qui a laissé passer quelques éléments aguichants et à cause du final de la saison précédente  très prenant. Je crois que vous devriez vous dire que tout ce que vous avez pu imaginer n'est qu'une possibilité parmi des centaines d'autres : vous y prendriez certainement plus de plaisir. Et comme l'a dit David Shore au début de la saison 4, les scénarios ne sont pas écrits pour faire plaisir aux fans, mais pour les surprendre afin de garder de l'intérêt à la série. Espérer voir à l'écran ce que vous avez dans la tête, c'est un peu comme attendre le prince charmant : faut pas trop y croire...

 

Résumé complet (fin comprise) sur le site de la FOX

 

Publié la 1re fois le 30.09.08 à 18:35

Commentaires (1)

1. delphine 27/03/2009

Voilà. Et puis, les scénaristes ne sont pas là pour suivre les désirs des fans. Lesquels sont libres de ne plus regarder si ça ne leur plaît plus (ça s'est déjà vu).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site