Saison 5, épisode 6 : "Joy"

Avant de parler de l'épisode, une petite constatation : depuis le début de la saison, la maladie de plusieurs patients les empêchait d'éprouver ou d'exprimer certaines émotions et sensations « normalement ». Il y a eu l'ex-aveugle qui voyait le monde plus terne qu'il ne l'est vraiment, la copine de 13 qui ne pouvait pas pleurer, le père et la fille incapable d'éprouver du plaisir (dans cet épisode) et aussi le peintre qui voyait ses tableaux beaux alors qu'ils étaient difformes. Est-ce volontaire ou non ? J'en sais rien, mais ça ne m'étonnerait pas puisque apparemment cette saison est celle où l'on voit House face à ses émotions... 

Bon l'épisode maintenant ! 

Il est chiant House à (presque) toujours avoir raison : dès la première scène, on connaît la fin ! En effet, sa première réaction face à une Cuddy rayonnante et impatiente que son téléphone sonne, c'est de la casser en disant que ce n'est pas parce que l'agence d'adoption a donné son accord que la mère en fera autant. 

Et ça, ce n'est que le début, il va ensuite lui dire qu'elle est narcissique, qu'elle sera incapable de gérer un bébé, qu'elle n'est pas maternelle, que c'est son horloge biologique qui parle, qu'elle ne veut le bébé que pour combler son besoin d'amour inconditionnel (qui n'existe pas de toute selon House)... Franchement, je ne le connaîtrais pas, je penserais que c'est le plus grand connard du monde et pas que par la taille ! Mais au bout de cinq saisons, je pense (enfin, j'espère) le connaître suffisamment pour dire qu'il n'y a aucune méchanceté dans son obstination à convaincre Cuddy qu'elle ne devrait pas adopter la petite Joy. 

Evidemment, il a peur qu'elle soit moins disponible pour lui. Bien sûr, il est terrifié par le changement ainsi que l'engagement et il le répercute sur ceux à qui il tient. Il est certainement aussi un peu jaloux, comme le dit Wilson, parce que elle, elle ose évoluer. Cependant, je pense qu'il croit sincèrement qu'elle fait une erreur. Il le lui fait d'ailleurs clairement comprendre quand il lui dit qu'il pense que le bébé serait mieux avec sa mère puisqu'elle au moins sait qu'elle n'est pas qualifiée pour le job. 

Il sait qu'elle est comme lui, que la seule chose qui lui tient vraiment à cœur, c'est son métier et il n'est pas sûr qu'elle soit capable de le sacrifier pour un enfant. Aussi, elle n'a jamais eu de relation stable avec personne (du moins pas qu'on sache). Comment pourrait-elle gérer un enfant alors qu'elle n'en est pas capable avec un adulte ? 

Il est persuadé qu'elle laissera tombé cette idée d'adoption comme elle l'a déjà fait avec les F.I.V., d'où son pari idiot. Je me demande d'ailleurs pourquoi il a accepté de lui faire ses piqûres il y a plus de 2 ans... S'il est aussi désagréable, c'est simplement pour tester les limites de Cuddy, pour la pousser à bout afin qu'elle s'aperçoive qu'elle se trompe. Exactement, comme il l'a fait avec Wilson, pour savoir jusqu'où ils resteraient amis. 

Alors, il va la tester. Avec des réflexions désagréables évidemment, puis avec du simili vomi, jusqu'à son éruption dans la salle de travail. Au début, ça n'atteint pas Cuddy. Elle prend ça pour les habituels mises en boîte de House. Puis, au fur et à mesure que la situation de Joy s'aggrave, elle réagis de moins en moins bien. Alors qu'elle aurait besoin qu'il la rassure, il continue de la tester, mais ne va jamais trop loin. C'est comme s'il freinait quand il sent qu'il la blesse plutôt que de lui faire prendre conscience de sa mauvaise décision.

Ca se voit particulièrement dans les deux scènes de bureaux. A la fin de la première (celle dans le bureau du Cuddy), il l'a encore accablée de paroles désobligeantes mais s'arrête et obéit quand elle lui demande de sortir pour la deuxième fois. Au « go away », il n'était pas sorti parce qu'elle était simplement agacée. Par contre, il obéit au « get out » sans discuter. Elle est visiblement touchée pour ses réflexions sur l'estime de soi et la sagesse, il n'insiste pas et la laisse cogiter. 

Dans la seconde scène de bureau (celui de House), la situation de Joy et de sa mère devient problématique et Cuddy vient lui demander conseil. Elle a le visage marqué par l'inquiétude. Curieusement, il ne profite pas de la vue en plongée qu'il a sur son décolleté : preuve qu'il est tracassé. De plus, il lève d'emblé le pied sur les sarcasmes. Il en tente quand même un sur les problèmes d'ordre personnel qui seraient génétiques, mais Cuddy lui lance un regard qui semble dire « j'ai pas besoin de ça, aide-moi plutôt » et il enchaîne sur une solution médicale au lieu d'insister. 

Solution qui consiste à délivrer la mère pour la sauver même si les poumons du bébé ne sont pas matures. Cuddy accepte sans rechigner alors qu'elle sait que ça risque de tuer Joy. Pour House, c'est une preuve qu'au fond d'elle, elle n'en veut pas : c'était encore un test. Cuddy sort en lui jetant un regard qui veut dire soit « tu m'emmerdes à toujours tout analyser », soit « t'es vraiment qu'un connard sans cœur » ou les deux, je sais pas (je suis pas spécialisée en psychologie cuddyienne). N'empêche que House est touché par ce regard et va filer parler à Wilson sous un faux prétexte dès qu'elle sera sortie. 

Elle refuse de concevoir qu'il puisse avoir raison et lui reproche de se moquer au lieu de l'aider. Pourtant, il ne se moque pas, ça se voit à l'air sérieux et soucieux qu'il a pendant toute la scène. Et puis, ce n'est pas le genre de situation dans laquelle il se moque. Elle s'était d'ailleurs étonnée de son sérieux quand il lui faisait ses injections d'hormones. Mais à force d'essayer de se faire passer pour un salaud... 

La fin de cette scène est intéressante ! Elle est filmée exactement comme les quelques secondes qui précèdent leur baiser à la fin de l'épisode. Les mêmes plans, la même position des deux personnages, les mêmes attitudes, presque les mêmes regards... Une bande-annonce en quelque sorte ! 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

En fait, au-delà de tous les sentiments égocentriques qu'il peut ressentir, House a probablement peur pour Cuddy. Peur qu'elle se trompe sur ce qu'elle veut vraiment. Peur qu'elle souffre si le bébé a un problème de santé, voire même meurt. Peur qu'elle s'effondre si la mère change d'avis... 

Quand elle lui demande en quoi ça le concerne, il répond ironiquement qu'il fait dans l'humanitaire. Dans le fond, c'est vrai, il essaie de la protéger (de la sauver ?). Bien entendu, si on repense à ce qu'il a dit à Lucas dans le troisième épisode (qu'il a passé la moitié de sa vie à lui courir après, qu'il fera ce qu'il faut pour qu'elle lui dise « oui »), on peut aussi imaginer qu'un bébé lui mettrait quelques bâtons dans le roues...

Finalement, Cuddy décide de suivre sa première idée (donc, le contraire de ce que House pense être la meilleure solution) et programme une césarienne pour sauver la mère. Manque de bol, au même moment, House a besoin d'elle pour autoriser une greffe de la fille de son patient vers son père (son père à elle, pas le père de House qui n'était pas vraiment son père et qui est mort de toute façon, mais on s'en fout ici). 

Il aurait pu tricher en faisant la greffe, puis aller chercher Cuddy après la naissance ou même bêtement attendre la fin de l'accouchement (ça ne dure pas longtemps quand c'est en urgence). Ben non, faut qu'il aille chercher Cuddy en salle d'op', quitte à filer une infection à la mère et au bébé ! « Ils n'ont pas besoin du vous, moi si » lui dit-il. Il a « Besoin » d'elle pour la greffe de son patient ou pour lui tout seul en général ? 

J'aime beaucoup la scène de l'accouchement. Dommage (façon de parler) qu'il y ait celle du baiser à la fin, ça l'éclipse un peu... Elle m'a rappelé la scène du S3E17 où un bébé attrapait le doigt de House depuis l'utérus de sa mère. Il était estomaqué et chamboulé alors que Cuddy gérait (à peu près) la situation. 

Ca commence avec House bien décidé à faire chier... heu, pardon... à tester Cuddy une dernière fois avant l'arrivée de Joy. Pour faire simple, il lui demande de choisir entre son devoir d'administratrice et sa future fille. Elle commence à lui gueuler dessus jusqu'à ce que Joy pointe le bout de son petit nez. Et là, House (et ses responsabilités professionnelles) n'existe plus pour Cuddy, elle est tout entière à son devoir de future mère. 

House la regarde. Ses yeux passent de Cuddy au bébé. Il a l'air secoué et même ému, alors que elle est à la fois terrorisée et pleine d'espoir. Quand Joy pousse son premier crie, il penche la tête comme s'il recommençait à respirer après avoir retenu son souffle pendant plus d'une minute, on pourrait presque s'attendre à ce qu'il pousse un soupir de soulagement. Il regarde Cuddy qui, malgré sa trouille, reste calme et a son premier comportement de maman en félicitant Joy d'avoir bien pleuré. Il la regarde bouche bée, il a presque se tête réservée aux épiphanie !  

Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us

S'en est peut-être une ? Il vient de réaliser qu'il avait tord, que Cuddy pourrait être une bonne mère finalement. Si elle avait continué à s'engueuler avec lui, si elle avait été hystérique, ou si elle avait essayé d'intervenir dans les soins au bébé, elle lui aurait donné raison. Mais elle a géré la situation comme un chef. Il finit par fermer la bouche pour la rouvrir tout de suite : « Mazel tov. Il est temps de lui dire les mots magiques que vous lui direz toute sa vie : "maman doit aller travailler" ». Elle aussi semble réaliser quelque chose en regardant House puis Joy : il avait tout de même un tout petit peu raison.  

Cuddy retourne faire son devoir d'administratrice avec House qui se rend compte qu'il n'avait pas besoin d'elle (même pas fait exprès) puisque la fille du patient est malade aussi. Assis sur un banc dans le couloir à cogiter avec Taub et Kutner en tripotant son flacon de Vicodin, il a l'air complètement abattu et troublé. Ce n'est certainement pas le cas de ses patients qui le touche autant. Il ne montre jamais autant son inquiétude pour les patients à ses collaborateurs : ça gâcherait sa belle image de salaud insensible ! 

Free Image Hosting at www.ImageShack.us Free Image Hosting at www.ImageShack.us 

Quand les deux larbins retournent faire des tests, il reste assis seul, l'air perdu, à jouer avec son flacon orange en repensant probablement à la naissance de Joy avant de se lever pour aller consulter Wilson. Apparemment, il y va vraiment pour son cas cette fois-ci, ce qui n'empêche pas Wilson de ne lui parler que de Cuddy. Il savait que cette discussion tournerait comme ça, peut-être même qu'il y est allé pour ça aussi, mais il a eu son épiphanie, alors...

Le lendemain matin, la maman annonce a Cuddy qu'elle veut garder son bébé. Je n'aurais jamais imaginé voir un jour Cuddy vaciller sur ses talons aiguilles comme si ses jambes étaient en coton ! Le soir, après avoir dit adieu à la petite Joy dans la pouponnière, elle est complètement démolie sur le sol de l'ex-future chambre d'enfant quand House vient frapper à sa porte.  

Y a un truc qui me turlupine : la maman a repris son bébé le matin et il vient la voir le soir, pourquoi n'est-il pas allé la voir plus tôt ? Je suis sûre qu'à midi, il était déjà au courant. Je suis aussi prête à parier que Cuddy est restée à l'hôpital toute la journée malgré tout. Pourquoi a-t-il tant attendu ? Il a certainement dû passer son temps à réfléchir à comment il allait bien pouvoir lui montrer qu'il était désolé pour elle.  

Comme House ne sait pas comment gérer les émotions (les siennes ou celles des autres), quand il consent à  se montrer humain, il fait ce qu'il pense que quelqu'un de « normal » aurait fait (comme avec Wilson dans le premier épisode de la saison). Dans ce cas-ci, il va chez Cuddy et lui dit qu'elle pourra toujours recommencer. Elle répond que non, comme pour les F.I.V., elle abandonne. « Au moins, pour ça vous avez recommencé » tente-il sans la regarder (comme souvent quand il essaie de se montrer attentionné). Elle sourit légèrement, lui aussi.  

La méthode « normale » a l'air de bien fonctionner. Donc, il continue sur sa lancé et lui dit doucement, toujours sans la regarder, qu'elle aurait fait une bonne mère. LE truc qu'il ne fallait pas dire ! Elle lui crache un « son of a bitch » qui le fait enfin la regardé. Il semble effrayé. Je ne crois pas que ce soit seulement la violence de la réaction qui le touche, peut-être qu'il se dit « merde, je l'ai blessée » ?  

Elle continue, comme si elle voulait lui arracher le visage à coup de griffes : « Why do you need to negate everything ? ». D'après mon ami l'Harrap's, « to negate » peut se traduire par refuser, « nier / réduire à néant / mettre au négatif ». Par rapport aux derniers jours, on pourrait le prendre dans le sens « tout mettre au négatif », mais si on le prend en général, on peut choisir « tout nier ». Nier qu'il a aussi des sentiments, qu'il est humain par exemple ?  

Pourquoi a-t-il besoin de tout rendre négatif ? Il ne sait pas. Et même en cherchant dans les yeux de Cuddy, il ne sait pas. Peut-être qu'à ce moment-là, il se dit qu'il en a marre du négatif, de toujours se protéger des sentiments, de faire du mal aux autres à cause de son comportement... Elle est là, toute fragile, pas sexy pour un sou, sans défense, à attendre qu'il fasse quelque chose d'« humain » mais sincère. Et ce qui devait arriver arriva : il l'embrasse !  

C'est un baiser qui attendait de sortir depuis si longtemps qu'il est à la fois hésitant, passionné, maladroit, sauvage, certains diront même un peu dégueu (moi je trouve pas, mais paraît que je suis une grosse perverse)... 

 

 

Ils sont aussi paumés l'un que l'autre et ça se voit. Lui qui la sert si fort qu'on dirait qu'ils vont fusionner et elle qui essaie en vain de le toucher (de l'atteindre ?) malgré les immenses manches de son gros pull et le cuir de son blouson. Elle a l'air d'une naufragée qui tente désespérément de s'agripper sur une bouée glissante. Lui aussi s'agrippe à quelque chose : à sa canne. Comme s'il refusait de se laisser aller totalement, de lâcher prise (comme on dit à la Star ac'), comme s'il prévoyait sa sortie.  

Cuddy finit par détacher ses lèvres de celles de House. C'était juste pour reprendre son souffle ou changer de position, mais c'est trop tard, le charme est rompu. Ils restent collés l'un à l'autre encore quelques secondes, juste le temps de reprendre leurs esprits. Il lui souhaite « bonne nuit » et s'éclipse, la laissant aussi flageolante que quand la maman lui a repris le bébé (mais pieds nus). Quand elle lui rend son « bonne nuit », il est déjà sur le perron et la porte claque. S'il avait été capable de courir, il l'aurait certainement fait sans hésiter.  

Finalement, heureusement qu'elle n'a pas réussi à traverser son blouson-carapace. Heureusement qu'il n'a pas lâché sa canne. Heureusement qu'elle a interrompu ce baiser... Ca aurait pu aller beaucoup plus loin et les conséquences auraient été encore plus importantes. 

Les trucs cool que j'ai pas pu caser ailleurs :  

  • Tous les (très) gros plans sur les mains et les yeux de House. On ne peut pas faire plus près, sinon il aurait la marque de l'objectif sur le front! Ca compense bien l'absence de plan de House planté tout seul dans son bureau...

Free Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us

  •  House et un coincoin!

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

  • D'habitude, quand on lui parle de drogue, House s'avale une Vicodin. Là, il se fait une ligne (sans la sniffer, heureusement) de sucre en poudre avec sa carte «VISTA» Platinum. VISA ne voulait pas être mêlé à une histoire de drogue?

Free Image Hosting at www.ImageShack.us

  • House qui répond «non» à Wilson qui lui demande s'il compte partir sans rien dire maintenant qu'il a sa solution rien que pour avoir le dernier mot.
  • L'ombre de Taub sur le visage de House quand il se lève du banc. Je l'ai déjà dit et je le redirai encore souvent: Hugh a un visage qui capte vraiment bien les ombres!

Free Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.usFree Image Hosting at www.ImageShack.us

  • «La plupart des gens en prennent (de la drogue) parce qu'ils veulent être heureux». No comment.
  • Bonne idée d'avoir inséré le cas (intéressant en plus) du père et de la fille plutôt que de mettre House sur celui de Joy et sa mère, ça aurait été encore plus compliqué pour lui par rapport à Cuddy. Comme ça, il a pu prendre de la distance.

L'analyse du baiser :  

Des filles du Forum Dr House ont réalisé une analyse très fouillée, détaillée et complète de la scène du baiser que vous pouvez lire . Elle est très bien faite et elles se sont vraiment appliquées. Je crois que ça leur ferait sûrement plaisir si vous la lisiez et que vous laissiez un petit message...

  

Les caps pour les captures d'écran. 

Résumé complet (fin comprise) sur le site de la FOX 

Publié la 1re fois le 02.12.08 à 14:38

 

Commentaires (1)

1. Delphine 27/03/2009

Finalement, c'est arrivé ! Haleluhiah ^_^ ! Dommage pour le bébé -_-, ...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site