Saison 6, épisode 01-02 : Broken

Très très bon et très bien vu. On tient là le meilleur « season premiere » de toute la série (même plus fort que le S3E01). S'il est si bon selon moi, au-delà des qualités purement artistiques, c'est qu'il a le mérite d'oser sortir House de son environnement habituel, de remplacer les personnages réguliers par de nouveaux avec qui il faut faire connaissance, de mettre House dans des situations impossibles en milieu housien naturel... bref de tout remettre à zéro pour nous montrer House sous un angle différent sans pour autant le changer lui. 

Avant d'entrer dans le vif du sujet, je conseille à ceux qui n'ont pas vu l'épisode de lire le résumé de la FOX et je vous propose une petite présentation des nouveaux personnages. 

  • Le Dr Nolan: le directeur de cette partie de l'hôpital et psy principal de House. C'est lui qui doit faire un rapport final pour dire s'il est apte à récupérer sa licence.
  • Lydia (Franka Potente): la belle-sœur d'une patiente qui sympathise avec House en jouant du piano.
  • Annie: la belle-sœur de Lydia et sosie féminin de l'indien de Vol au dessus d'un nid de coucous. Elle reste prostrée debout en permanence et ne parle pas.
  • Alvie: camarade de chambre survolté de House. C'est un rappeur maniaco-dépressif qui refuse de prendre ses médicaments.
  • The Master of Freedom: un patient qui se prend pour un super héros transformé en légume par les médecins. 

Maintenant que vous connaissez tous ceux qu'il faut connaître, voici mes impressions plic-ploc... 

Je crois que beaucoup auront flashé sur Alvie, personnage qui attire l'attention, c'est un fait et qui, l'air de rien, a sorti une phrase super importante : «Réfléchir craint » ! Je ne vous referai pas mon laïus sur les gens « trop intelligents » du pavé du S5E07, ça résume ce que j'avais écrit. Mais mon « nouveau » préféré, c'est le Dr Nolan ! Essentiellement parce qu'il arrive à dompter House sans lui faire de mal (contrairement à Tritter par exemple). Il voit également quand House se met en pilote automatique (c'est-à-dire quand il commence à jouer au grand méchant Gregory House qui analyse tout et tout le monde) et le stoppe toute de suite, comme quand son père (celui de Nolan) est mourrant. 

Que ce soit à Mayfield ou au PPTH, les gens « proches » de House veulent qu'il se sente bien, qu'il soit heureux. La différence, c'est que Wilson et Cuddy pensent qu'il faut qu'il change pour aller mieux, alors que le Dr Nolan pense qu'il faudrait au contraire qu'il accepte de se montrer tel qu'il est (« Pourquoi pensez-vous que les gens seraient pire envers vous s'ils connaissaient la vérité ? »). Je crois qu'il a raison... 

Leur première séance m'a particulièrement plue. D'abord parce qu'on voit que House a envie d'avancer (il ne serait pas venu sinon), mais qu'il a toujours autant de mal à demander de l'aide et surtout à se laisser aider. Ensuite parce qu'elle m'a fait pensé à deux personne : Amber et Hugh lui-même. 

Hébergement photos

La première chose à laquelle j'ai pensé quand il a dit « Je veux aller mieux. Quoi que cela veuille dire. J'en ai marre d'être malheureux », c'est la scène du bus du S4E16. Déjà à l'époque, il voulait changer sa condition de vie, il aura fallu une année de drames et de frustrations qui l'auront mis à terre pour qu'il passe vraiment à l'acte. Pour Hugh, c'est quand House refuse les anti-dépresseurs parce qu'il ne veut pas changer qui il est qui m'a fait penser à lui. En effet, Hugh a dit en interview avant House qu'il n'avait pas eu envie d'en prendre pour sa dépression par peur de perdre ce qui fait ce qu'il est. 

Ce refus de House prouve soit qu'il n'est pas un drogué par choix, soit qu'il n'a juste pas envie de replonger dans une autre addiction alors qu'il vient d'enfin réussir à s'arracher à la Vicodin. Il aura suffit que le Dr Nolan sorte « Je sais que ça ne vous vient pas naturellement mais vous voulez mon aide, il faut donc que vous ayez confiance en moi » pour que House avale sa pilule du bonheur. Je l'aime ce psy... 

Le mieux avec le Dr Nolan, ce sont les discussions (en séance ou non) notamment celle où il lui explique qu'il n'a pas à s'affliger de la douleur parce qu'il en a causé à d'autres, qu'il doit tourner la page et accepter d'être soulagé en s'excusant du mal qu'il a fait. Parce que, le pauvre, il a encore faillit tuer quelqu'un et le pire c'est qu'il voulait l'aider. Après Amber (qui a surtout été victime des circonstances plus que de son comportement) et Kutner (là, je crois qu'il n'y est vraiment pour rien), voici The Master of Freedom ! 

Ben lui, il a franchement eu un bol dingue de survivre à sa chute ! House voulait simplement l'aider à être heureux (ce que lui n'arrive pas à être), même si c'est dans son monde imaginaire de super héros. Il était content de résultat, et c'est là que The Master of Freedom décide de se jeter de je sais pas qu'elle étage du parking sous les yeux de House qui essaie de le résonner (de manière plutôt intelligente d'ailleurs) sans succès. Ses yeux effarés quand il disparaît du bord ! Est-ce que House aurait couru pour l'attraper au vol s'il avait eu ses deux jambes ? Je ne crois pas, il était littéralement paralysé, il n'aurait rien fait de plus. 

Upload images

Mon Dieu, son air d'enfant terrorisé, dans le couloir des urgences, tenant la chemise tachée de sang du Master of Freedom... C'était le coup de grâce, il a franchement eu la trouille quand Nolan lui a dit qu'il l'enverrait dans un autre hôpital. Je suis sûre qu'il n'en avait pas du tout l'intention, c'était juste pour pousser House à lui demander son aide. Il est finaud ce Nolan ! 

 Upload imagesUpload imagesUpload imagesUpload imagesUpload images

Et Lydia dans tout ça ? La fameuse « belle-sœur » qui faisait si peur. Je l'ai toujours dit, j'ai beau être Huddy, s'il s'intéresse sincèrement à une autre et qu'elle ne lui veut aucun mal, y a pas de problème ! Ben Lydia ne lui veut aucun mal, bien au contraire. Ce n'est pas étonnant qu'il ait craqué pour elle : pianiste, ni patiente ni médecin, plutôt distinguée, visiblement intelligente, prête à entrer dans ses petits jeux (mais sans dépasser certaines limites), capable de lui dire non... En plus, comme souvent avec les gens qui ne le connaissent pas depuis longtemps, elle le devine plutôt bien et ce contrefout de son déguisement de salaud («  Pourquoi es-tu si gentille avec moi ? », « Je crois que tu as bon cœur » ou « Ce qui tu as fait était peu judicieux et irresponsable. Mais c'était aussi gentil »). 

Son seul problème (en dehors d'être mariée et mère de famille), c'est qu'elle est certainement moins amoureuse que lui. D'ailleurs, ne lui répond-elle pas « because I LIKE you » quand il lui demande pourquoi elle lui a fait un mickey (trop mimi sa façon de rester la bouche en cœur) ? Et surtout, quand il lui demande quel type de relation ils ont, elle lui explique que pour elle ils ne sont que deux personnes qui s'amusent. Mais pour House le romantique, celui qui demande aux femmes d'emménager dès leur première nuit, c'est beaucoup plus. Il est même tout à fait conscient des risquent qu'ils encourent tous les deux en ayant un liaison (« Il y a deux issues possibles : Ca finit. Quelqu'un souffre. Ou ça ne finit pas. Quelqu'un souffre »). 

Hébergement photos

L'aime-t-il vraiment d'amour ? Probablement. A ça façon... Comme un garçon de 8 ans qui regarde sa jolie et gentille petite voisine avec des yeux de merlan frit. On parle quand même d'un gars qui s'amourache facilement (cf Miss CIA et Kate la psy du Pôle Sud). Il la voit certainement aussi beaucoup, à mon avis, comme sa seule source de bonheur (il dit même à Nolan qu'elle le fait se sentir bien, puis ça se voit sur son visage de toute façon).

Hébergement photosHébergement photosHébergement photos

Bon, là je crois que c'est le moment de parler de leur scène d'amour... Déjà, elle répond à une de mes questions existentielles (pardon maman pour cette question) : House peut-il faire crac-crac en prenant la dame sur ses cuisses sans souffrir le martyr ? Il semblerait que oui ! De plus, c'est pas tout les jours qu'on voit ce genre de position dans une série d'une chaîne nationale (missionnaire, quand tu nous tiens !). 

Plus sérieusement, j'ai beaucoup aimé, ça frôlait la poésie !  Ils dansent, puis il l'entraîne vers la salle, l'assoie sur lui... Tout est en douceur (l'opposé de son phantasme avec Cuddy). Puis il y a les larmes. Emotion ? Douleur ? Culpabilité (rapport à Cuddy) ? Je parie sur l'émotion ! Depuis Stacy, il n'a plus couché avec une femme qui l'embrasse et le sert dans ses bras et, s'ils l'avaient fait à l'extérieur, je pense qu'elle serait restée avec lui toute la nuit. 

Hébergement photosHébergement photosHébergement photosHébergement photosHébergement photos

Il a dû se sentir aimé sincèrement pendant un instant, sans jugement et sans devoir payer à la fin (même si je ne crois pas qu'il fait appel à des pro aussi souvent qu'il le dit, il y en a quand même eu). Non seulement il a dû avoir l'impression d'être « aimable », mais aussi de faire du bien à autrui (sans devoir lui sauver la vie). Déjà, quand il la voit pleurer, il s'excuse de l'avoir repoussée, pensant que c'est à cause de lui, preuve qu'il veut la soulager. J'ai aimé aussi le fait qu'il lui dise qu'il repousse les gens quand il a peur parce que ça prouve 1° qu'il en a conscience (et donc, ça peut être travaillé) et 2° qu'il a évolué suffisamment pour l'avouer et s'en excuser. 

Mais le mieux chez Lydia, c'est quand même qu'elle choisisse sa famille plutôt que House (contrairement à Stacy, qui n'est retourné vers Mark que par dépit) ! Ben oui, elle a été là au moment où il avait besoin de l'affection de quelqu'un de neutre (dans le sens où elle a eu une relation avec lui sans à priori négatif) et elle l'a laissé au moment où il était capable d'en retirer quelque chose de positif. 

Il ne voulait pas que ça change (ça foutue peur du changement) et il se retrouve encore une fois planté comme un con, tout seul, la tête baissée. Mais maintenant, il est assez fort pour comprendre, accepter et reconnaître qu'il est perdu. Comme le dit le Dr Nolan : « Deux choses viennent de se produire. Vous avez été blessé, Car vous vous êtes lié avec une personne assez solidement pour qu'elle vous manque. Et encore plus important, Vous avez reconnu votre douleur et êtes venu m'en parler plutôt que de l'avoir cachée dans un flacon de Vicodin. Vous avez eu mal et vous êtes revenu ici. Vous suivez votre traitement. Et nous nous parlons actuellement. »

Hébergement photosHébergement photosHébergement photos

Dans la saison 5, on avait eu plusieurs patients miroir de House, je crois qu'ici encore il s'identifie également à plusieurs personnages. D'abord, le Master of Freedom qu'on a transformé en légume comme on aurait pu le faire avec lui s'il ne s'était pas décidé à coopérer. Un gars qu'on a voulu changer soi-disant pour son bien... 

Annie aussi, même si c'est un peu capillotracté. En effet, il s'énerve de la voir partir parce qu'il juge qu'on ne peut pas libérer si simplement quelqu'un qui a passé 10 ans à fixer le vide en silence. Est-ce seulement ça qui l'énerve ? Bien sûr, si Annie s'en va, Lydia ne viendra plus, mais et s'il pensait que lui aussi a passé en quelque sorte une dizaine d'années dans le vide et, sentant qu'il va mieux et pourra bientôt sortir, aurait d'un coup peur de retourner à sa vie de tous les jours ? 

Et enfin Lydia. « On est tous pathétiques. C'est ce qui rend la vie intéressante » lui dit-il pour la consoler, « J'en ai marre que ma vie soit intéressante » répond-elle avant de se laisser entraîner dans une danse. House ne s'aime pas, certainement se trouve-t-il pathétique depuis belle lurette (peut-être même depuis toujours), ne dit-il pas ça aussi pour ce rassurer lui-même ? 

La fin fait chaud au cœur. Ce sourire (y en a eu un belle série) et le t-shirt smiley (preuve physique des liens tissés avec Alvie), il a l'air tellement bien... Mais j'ai peur de ce qui va suivre. Le fait que personne ne vienne le chercher à la sortie (même si ça vient probablement de lui ou des règles de l'HP) ne m'inspire rien de bon. 

Il a appris beaucoup de choses à l'hôpital psy, mais quand il rentrera dans son « milieu naturel », combien de temps va-t-il falloir avant qu'il ne re-sombre ? Si lui s'est accepté, Cuddy et Wilson eux n'ont pas changés... De plus, comme le dit le Dr Nolan quand il l'emmène à la soirée pour socialiser, c'est plus facile de commencer avec des étrangers. On l'a d'ailleurs souvent vu : House se livre bien plus facilement à ses patients qu'à ses proches. J'ai peur que le « prepar to succeed » du panneau publicitaire sur le bus soit cruellement ironique... 

Hébergement photosHébergement photos

Les futilités : 

  • Le défilé de t-shirts. Ils m'ont un peu manqués pendant la saison 5, en un double épisode, je crois qu'on a bien rattrapé le temps perdu...
  • C'est House ou Alvie qui met la main au cul de l'autre à la cérémonie d'au revoir? Je crois que c'est Alvie qui a tâté (le veinard) à voir leur regard quand ils s'éloignent...

Hébergement photosHébergement photos

  • Au début, quand House cogne la vitre de sa cellule, il saigne. Y a intérêt à ce que ce soit voulu et pas Hugh qui s'est encore fait mal en étant trop dans son rôle! Mais la petite blessure à son poignet droit qu'on voit bien quand il est en cellule d'isolement me laisse penser qu'il s'est encore sacrifié pour son art.

Hébergement photosHébergement photos

  • Un chapeau par terre pour Katie Jakobs! L'épisode est très bien réalisé dans son ensemble, mais elle a surtout une de ces façons de filmer Hugh... Et elle ne va pas me faire croire que le plan de l'arrêt de bus, c'était juste pour montrer sa canne et sa valise...

Hébergement photosHébergement photosHébergement photos

  • Pourquoi j'ai l'impression que ses cheveux sont plus longs qu'en vrai?
  • Mais elles sont passée où toutes les images des BA ? Surtout celle où les quatre gardiens le portaient...
  • J'aime bien quand il chante avec sa voix de poitrine, ça fait baryton...
  • Romantique nunuche ?

Hébergement photos

  • J'avais jamais remarqué que ses orteils se chevauchaient autant. Remarquez, quand on on porte du 47, ça peut se comprendre

Hébergement photos

  • House se grille une clope. Ils n'ont pas intérêt à le faire virer fumeur: Hugh vient encore de re-arrêter (pour la 3456e fois), c'est pas le moment de le faire replonger!

Hébergement photos

  • Gregory House, tu me feras le plaisir de porter des costumes comme celui-là plus souvent, STP.

Hébergement photosHébergement photos

  • Foutue scène d'ouverture. Dure pour les p'tits cœurs... 

Hébergement photosHébergement photosHébergement photos

Hébergement photosHébergement photosHébergement photos

 

Vanyx pour les captures

Merci à Tiff et Tilly pour "Word"...

28.09.09

Commentaires (6)

1. Nemie 05/10/2009

Moi, l'aventure avec Lydia m'a plutôt attristée, même si ça lui a apporté du positif. Cela me semble vain et illusoire ("trêve")...

2. Nemie 07/10/2009

Nolan ressemble un peu au Spi (cool !) ^^ !

3. Claire 09/10/2009

Sauf qu'il ne ressemble pas vrament à Jude Law (si je ne me trompe pas), c'est un quinqua noir et roudouillard. Puis, je ne crois qu'il ait une attirance particulière pour House...

4. Nemie 11/10/2009

Honte à toi d'avoir oublié 0_0 !!!

Le Spi est interprété par Paul Newman ^^' !

5. Claire 12/10/2009

Ah merde ! Ben c'est qui alors Jude Lawe ?

6. Nemie 14/10/2009

Ben il ne fait plus partie du casting

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site