Saison 5, épisode 23 : Under my Skin

Un message perso pour commencer : Hugh, je t'aime ! Tu viens de faire passer Al Pacino pour une grosse tache et pourtant je l'aime Al Pacino. Voilà, ça c'est fait... 

La bande-annonce et les photos promo nous vendaient un épisode très noir, avec un House en décomposition. Je n'ai franchement pas été déçue de ce point de vue-là (il y avait un autre élément dans le package promo, mais j'en parlerai plus loin  rien que pour vous obliger à lire tout et un peu aussi pour garder une certaine unité à ce que je raconte). Le seul hic, c'est le cas. Pour la première fois, à chaque fois qu'on voyait la patiente, j'avais envie de gueuler "m'en fous d'elle, montrez-moi mon Greg, je veux savoir comment il va !". Et pourtant, elle m'intéressait cette fille (déjà elle est danseuse), j'avais vraiment envie de suivre son cas, mais je n'y arrivais pas. D'ailleurs, il m'a fallu plusieurs visionnages pour suivre un minimum ce qui lui arrivait ! Enfin bon... 

Avant de (vraiment) commencer, comme pour l'épisode précédent, je vous conseille de garder à l'esprit qu'Amber est une émanation du subconscient de House, donc tout ce qu'elle dit ou fait vient de lui. Elle me fait un peu pensé aux petits personnages, l'ange et le démon, qui viennent sur les épaules des héros de dessins animés. Elle est les deux selon les moments, parfois même les deux en même temps. Bon, trop de blabla, allez hop, on y va ! 

Beau début ! House porte la fameuse robe-de-chambre bleue que j'avais repérée dans le S5E12 pour manger des corn-flakes devant la télé avec Amber qui joue de la mini-guitare à côté. Il a décidé de l'ignorer parce qu'elle a voulu tuer Chase et de ne plus aller bosser jusqu'à ce qu'elle s'en aille. Mais la dame tient à son existence, alors il reconnaît que son  subconscient existe (mais pas elle) et que, maintenant qu'il a été sympa d'accepter ça, elle peut partir. On sonne à la porte, il se lève pour aller ouvrir. Vexée, elle lui dit qu'il  n'est pas rationnel (l'insulte suprême !). Il lui lance un regard inquisiteur, elle insiste : « pas complètement ». 

Hébergement photos

C'est Foreman à la porte, il vient chercher son boss pour le POTW. House explique qu'il ne viendra pas, qu'il a pris congé. Foreman insiste : s'il ne vient pas, Cuddy va le virer. Mais on ne manipule pas le Greg aussi facilement, elle ne le virera pas pour un jour de congé ! Amber par contre, n'en est pas si sûre. Peut-être que si, il est manipulable facilement dans le fond ? « Quand est-ce que tu vas comprendre que je ne partirai pas ? », lui demande-elle pendant que le larbin s'éloigne. Il accepte de se bouger finalement. 

Pendant le différentiel, House est absent, il n'arrive pas à se concentrer sur ce qui se dit et quand il essaie, il est parasité par les propositions d'Amber. Il tente tant bien que mal d'aller dans le sens inverse, mais fini par l'écouter puisqu'il est d'accord avec son raisonnement, même si elle s'est montrée dangereuse auparavant. 

N'empêche, après avoir mis en route le premier traitement, il court (façon de parler) interrompre Wilson (en pleine annonce d'un cancer) pour lui dire qu'il a des hallus. Tout de suite, Wiwi lui conseille de ne plus prendre de cas, mais House l'ignore et continue. En fait, il sait très bien que c'est la meilleure solution, comme le prouve la scène dans son salon, mais il veut certainement temporiser pour essayer de trouver une solution. Il veut que son ami surveille ses différentiels. 

Pour House, les hallus viennent d'un manque de sommeil causé des apnées. Il s'énerve sur Wilson quand celui-ci essaie de savoir s'il a d'autres symptômes neurologiques et lui redit qu'il ne devrait plus exercer. Amber le réprimande dans le dos de son veuf : il n'a pas à s'énerver sur lui, il essaie juste d'aider (qui a dit que House était aveugle aux gestes de ses proches ?). Comprenant qu'ils sont trois dans cette conversation, Wilson insiste pour savoir qui il voit. House répond Kutner. C'était pour ne pas choquer Jimmy ou pour éviter de se faire psychanalyser sur place ? Je voterais plutôt pour la deux... 

Puisqu'il pense souffrir d'apnées du sommeil, House va passer des tests au labo avec Wilson qui n'y croit vraiment. Pour lui, c'est la faute de l'abus de Vicodin, voire éventuellement de l'accident de moto du S5E19 et il insiste pour que House se fasse admettre. Apparemment, House n'y croit pas vraiment non plus vu qu'Amber lui dit « Je sais que ce n'est pas l'apnée, donc tu sais que tu as tord. Tu es terrifié, dis-lui que tu es terrifié ». Il ne dit rien et regarde bêtement Wilson, mais il a bien la tête du gars pas rassuré, en effet.

Hébergement photos

Le lendemain, Wilson confirme à House qu'il ne souffre pas d'apnées. House sort sa liste des possibilités griffonnée sur une enveloppe : apnées, infection, trauma, SEP, schizophrénie (qui apparaît plus jeune d'où la position sur la liste). Pas de trace de la Vicodin, même s'il la cite oralement. Il demande à Wiwi de le tester pour une infection et son ange/démon en remet une couche : « Une infection peut se traiter... ça guérit. Donc tu auras toujours un boulot. Tu auras toujours une vie. Ce n'est pas la meilleure idée, mais la plus rassurante. Est-ce rationnel ? ». Rationalité, encore et toujours la rationalité... 

Hébergement photos

Juste avant qu'il sorte sa liste, Foreman avait interrompu la discussion pour informer le patron que leur patiente ne pouvait plus respirer (oui, parce la malade est toujours malade, hein, elle a pas disparu). House propose un truc tordu et s'inquiète de savoir auprès de Wiwi si sa solution radicale est plus radicale qu'à son habitude. La moitié mâle du 14 trouve ça curieux et demande si ça va. House lui répond sèchement que non puisque la patiente ne respire plus. Fallait pas poser de question idiote ! 

Manque de bol, la ballerine commence à perdre sa peau (et pas qu'un peu) ! House pense que c'est sa faute, qu'elle fait une réaction très rare aux antibiotiques qu'il lui a prescrits sur l'avis d'Amber qu'il avait d'abord essayé d'ignorer. Il va  donc dire à Wilson (après lui avoir demandé où il était passé) qu'il culpabilise pour la patiente. Wiwi le rassure : n'importe quel médecin aurait pris la même décision (Amber s'insurge « N'importe quel médecin ? »). Mais House pense qu'il n'a pas de raison de culpabiliser (le grand méchant Gregory House qui culpabilise, n'importe quoi !), que ça n'a pas de sens sauf si c'est un problème cérébral, plus précisément une SEP. C'est ainsi que House décide d'aller s'excuser pour observer sa propre réaction : si ça ne lui fait rien, son système limbique est foutu. 

En entendant l'explication, la première réaction de la patiente est de demander si elle pourra redanser. Amber s'étonne : elle est presque morte et c'est ça qui l'inquiète ? Elle s'attend à ce que House sorte les sarcasmes, mais à la place, il pousse un gros soupir et s'excuse. Puis il attend, attentif comme s'il espérait qu'un truc s'allume ou face du bruit dans sa tête, mais « ça ne change rien ». Proposition d'Amber : ses excuses manquaient de sincérité ? Mais il pensait ce qu'il a dit ! Wilson lui explique que ça ne veut rien dire parce que ce n'est pas à lui que ça doit faire quelque chose de s'excuser, mais à la patiente ! Pourtant, House insiste pour avoir sa ponction lombaire.

Hébergement photos

Lors du différentiel suivant, Wilson est présent, attentif à ce que raconte House et, pour la deuxième fois (après les avoir vus à la sortie de la séance d'excuses), Foreman s'étonne de sa présence. Si ce n'est pas Cuddy qui le fait surveiller, c'est House lui-même qui n'a plus confiance en lui, mais pourquoi ? L'intéressé demande alors à son criquet de partir. Il ne veut visiblement pas se montrer en état de faiblesse devant les larbins : il doit rester le chef en qui on a confiance, même quand il fait des trucs tordus, puis il a son orgueil aussi... 

Wilson parti, Amber vient prendre sa place, elle veut le détourner du cas pour le focaliser sur ses problèmes à lui. Si ce n'est pas une SEP, il ne reste que la maladie mentale et la Vicodin. « Si c'est une maladie mentale, tu ne pourras plus exercer. Si c'est la Vicodin, tu devras être désintoxiqué et tu souffriras pour toujours, donc tu ne pourras plus exercer ». Sa petite morale assénée, elle s'ouvre l'avant-bras avec un scalpel en fixant House droit dans les yeux. Il revient subitement à la réalité en proposant de « tuer » la patiente quelques minutes pour pouvoir observer son cœur. Foreman demande s'il est vraiment sûr de vouloir le faire, il répond « oui » fermement.

Hébergement photos Hébergement photos

Ce qui ne l'empêche pas, quelques minutes plus tard, d'aller redemander à Wilson s'il pense que ce n'est pas trop radical, même pour lui... Alors qu'il questionne Wiwi, House se trompe d'article en parlant de son hallu qui lui a inspiré l'idée de « tuer » la patiente. Il doit bien lui avouer que c'est Amber. Evidemment, Wilson commence à lui faire la leçon avec un « Ca soulève des questions » que House s'empresse d'écarter et repart sur l'explication de son plan. Il se tape vraiment de ce que ça soulève ou ne préfère ne pas se poser ces questions ? 

Et le geste d'Amber, c'était seulement pour lui donner son idée ? Vu son air qui commence à passer d'inquiet à paniqué, je me demande s'il n'est pas en train de se dire que s'il ne peut plus exercer, il est bon pour se foutre en l'air. Peut-être est-il dans le même état d'esprit que sa malade qui se foutait d'être presque morte tant qu'elle pouvait espérer redanser un jour ? 

Hébergement photos

Tant qu'il est là, Wilson lui annonce qu'il n'a pas de SEP, mais il a aussi profité de la PL pour vérifier son taux de Vicodin dans le sang : trop élevé (tu m'étonnes !). Et pourtant, House continue de penser que c'est mental. Jimmy s'étonne qu'il préfère perdre son droit d'exercer plutôt que de se désintoxiquer. « Je préfèrerais ce qui marche ». Wilson commence un « Je sais que tu as peur de souffrir », mais House s'énerve : « Ne me parle pas de ce ton de cancérologue que tu utilises avec tes patients ! ». 

Wiwi aurait dû s'en douter, le materner n'est pas une bonne solution. Il lui énumère alors les risques encourus s'il subit des électrochocs, du petit problème jusqu'à la mort « ou pire encore ». « Pire que la mort ? Double mort ? » sort un House certainement trop conscient de ce qu'il a voulu dire. Wilson le recadre : « Tu restes en vie, mais tu détruis la seule chose qui compte pour toi : ton intelligence ». Touché, House fait oui de la tête, tout désemparé. Wilson va passer des coups de file pour arranger ça. 

Mais le Greg est têtu et ne lâchera pas le morceau tant qu'il n'aura pas tout essayé ! Il refuse d'accepter que son problème soit lié à la Vicodin. Après tout, il se bourre de médocs depuis des années et ça fait seulement quelques jours qu'il hallucine. Depuis son bureau, il téléphone à Wiwi à la cantine (pour une fois qu'il pouvait manger tranquille !) pour l'informer qu'il veut essayer quelque chose de moins dangereux que les électrochocs (selon lui, selon Wilson il peut finir dans le coma) : le choc insulinique. Amber est vraiment effrayée cette fois, pas comme dans l'épisode précédent où elle était plutôt impassible devant l'éventualité de disparaître. House fait son choc et sourit en la voyant s'éloigner, puis se met à convulser. Heureusement, Super Jimmy arrive en courant juste à temps pour le sauver ! 

Hébergement photos Hébergement photos

House se réveille hospitalisé. Amber n'est plus là, donc ça a marché, il va bien. C'est la meilleure des raisons pour rejeter la cure proposée par Wilson. Dans la foulée, comme il pète le feu, il ne lui faut que quelques minutes pour trouver que le copain de la patiente l'a trompée et lui a refilé une MST. Ca lui fait deux bonnes raisons pour aller festoyer seul à coup d'oignons frits dans un dinner. 

Evidemment, comme on ne peut jamais être tranquille, Foreman l'appelle pour dire qu'il a vu juste à part que c'est elle qui a trompé son amoureux et pas l'inverse, mais qu'on s'en tape puisqu'ils ont la solution. Cependant, House ne s'en tape pas lui. S'il a observé un comportement erroné chez le copain, il n'a rien trouvé, il a juste eu de la chance. Amber apparaît alors sur la scène, près d'un piano (comme la première fois) et chante une berceuse en regardant House d'un air taquin. Il est définitivement passé à la panique. Il appelle Wilson au secours. 

Hébergement photos

Dans la voiture, il a l'air tellement fatigué quand il remercie Wilson de lui avoir trouvé une place dans un centre et se retourne pour voir une Amber goguenarde sur la plage arrière. Il pleut, il fait nuit, il est paumé et j'ai envie de chialer.

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos

Une petite parenthèse pour tirer mon chapeau à quelqu'un d'autre que Hugh pour une fois. Oui, c'est très rare, mais tout arrive.  Chapeau donc à Anne Dudek ! Quand il croit qu'Amber est partie, il a tellement l'air soulagé et puis elle se met à chanter. On se serait cru dans Rose-Mary's Baby, ça foutait les chocottes ! Le pire c'est qu'il n'y pas que là qu'elle est formidable, mais j'avais dit «petite parenthèse »...  

Chez lui, House prépare sa valise sous la surveillance de Wilson et Amber. Elle se moque de lui : c'est comme s'il retournait chez maman puisqu'on va s'occuper de son linge... Wilson envoie bouler Foreman au téléphone (encore) qui cherche son chef parce qu'il y a un problème avec la danseuse (ça peut rien faire seul et ça voudrait être calife à la place du calife !). House s'inquiète de savoir comment elle va et Wilson dit qu'elle va bien. Evidemment, il n'est pas dupe (Amber dit que Jimmy ment), mais ne commente pas, il s'étonne juste de ne pas avoir peur. 

Amber lui explique qu'il sait très bien qu'il trouvera un moyen de tricher (comme dans la saison 3). House cogite quelques secondes avant de dire à Wilson que ça ne va pas marcher. Mais Wiwi positive, ça marchera puisqu'il veut vraiment que ça marche cette fois. Amber lance un « Vraiment ? » provocateur à House en plein doute avant que Wiwi n'ajoute que c'est sa seule option. 

- H: «Qu'est-ce que je fais si ça ne marche pas? »

- W: «Tu ne renonce pas »

- H. «Hummmm. C'est ça ou des électrochocs toutes les six heures ». 

Sur ce, il abandonne Wilson dans sa chambre et s'en va intercepter Cuddy dans son bureau, prête à rentrer chez elle. Il se plante devant elle sans la regarder ni rien dire. Elle l'invite à passer à la partie discussion parce qu'elle n'a pas que ça à faire. Il se décide à lui annoncer qu'il démissionne. Elle l'envoie délicatement se faire cuire un œuf, croyant qu'il vient avec ses conneries habituelles, en prétextant que ça nounou ne va pas l'attendre indéfiniment. 

C'est alors que mon Grigri-en-mousse lui sort une phrase digne de celle du S3E09 (il lui avait dit que c'était tant mieux qu'elle ne puisse pas être mère puisqu'elle n'était déjà pas capable de s'occuper de la petite patiente) : « Vous pouvez aller allaiter la petite bâtarde qui vous fait vous sentir bien dans votre peau ». Mortifiée, Cuddy lui renvoie un « Je vous emmerde » de derrière les fagots et lui passe à côté avec une grosse boule dans la gorge. 

Il se retourne lentement, Amber l'implore doucement de ne pas faire ça. Mais il le fait quand même, il avoue à Cuddy qu'il a des hallus. Elle s'arrête net, la main sur la porte et lui demande si c'est à cause de la Vicodin. « J'ai éliminé tout le reste ». Elle propose de le faire admettre sous un faux nom. Il refuse, il sait qu'il trichera, Elle insiste, arguant  que ces gens-là connaissent leur métier. « Mais il ne me connaissent pas... Vous si ». Amber revient à la charge : « Ca ne la concerne pas, elle n'est pas responsable de toi ». Les deux vivants ne disent plus rien, jusqu'à ce que, les yeux suppliants, il arrive à sortir « J'ai besoin de vous ». Nouveau blanc. Cuddy soupire, elle va appeler sa nounou. En passant à côté de lui, elle pose la main sur son bras, il ne bouge pas, il a l'air vaguement soulagé.

Hébergement photos Hébergement photos

Comme dans l'épisode précédent, c'est vers Cuddy plutôt que vers Wilson qu'il s'est tourné en dernier recours et son « Mais il ne me connaissent pas... Vous si » vaut plus que toutes les déclarations du monde, à mon avis. Je vous laisse en tirer les conclusions... 

Quand il lui annonce qu'il démissionne, je me demande ce qui lui passe par la tête. Il lui a déjà fait ce coup-là cette saison (E16) : puisqu'elle n'acceptait pas qu'il prenne de la méthadone dans son hôpital, il allait se faire embaucher ailleurs où on le laisserait faire. Là, la seule bonne raison que je vois, c'est qu'il pense ne plus être capable d'assurer. Jusque là ça va, c'est assez clair, mais il comptait faire quoi après ? S'il ne se sent plus assez bon pour le PPTH, il ne le sera  pas ailleurs non plus. C'était quoi la suite du programme, attendre la fin en regardant la télé ? Et je n'irai pas plus loin dans les hypothèses, ça deviendrait trop morbide...   

Là, ceux qui n'ont pas vu l'épisode se disent « voilà, c'est fini, apothéose au prochain épisode ! ». Mais non, c'est pas fini, on nous a gardé le meilleur pour la fin... 

House et Cuddy rentrent ensemble à son appartement pour le désintoxiquer à la dure. Rapidement, il est en manque, il essaie de trouver des pilules dans ses planques, mais elle a déjà fouillé. Et quand elle lui demande si elle devrait chercher encore ailleurs, il lui indique gentiment un coin de la cuisine. Amber est contente, elle aura confiance s'il collabore ! Mais, pour emmerder la morte, il avoue qu'il y en a d'autres. Celle-ci est contrariée : « Tu souffres déjà, ça ne va faire qu'empirer ». Comme Cuddy l'invite à lui dire lesquelles, il le fait sans discuter. « Alors là, je ne te reconnais plus » s'étonne Amber. Peut-être qu'il n'est pas si réfractaire que ça dans le fond ? 

Les heures passent, House est de plus en plus mal, mais c'est normal, le poison s'en va. Il est accoudé au chiotte (la désintox, ça fit vomir), veillé par son infirmière personnelle, quand il repère une Vicodin sur le tapis de la salle de bain. Il éloigne Cuddy sur les conseilles d'Amber perchée sur le mur de la baignoire. Elle a pitié, il n'est même pas capable de la foutre dehors ! Mais il ne peut pas parce que ce serait s'avouer battu et il ne veut pas s'avouer battu devant elle. Il la regarde avec ses grands yeux écarquillés, puis se met ramper (trop mal pour marcher) pour choper sa pilule.

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos

Elle continue : « C'est très intéressant. Si tu prends ce comprimé, tu ne la mérites pas. Si tu prends ce comprimé en cachette, tu ne mérites personne ». Il hésite, il entend Cuddy revenir, il s'étire de toute sa longueur (et sa en fait de la longueur) sur la carpette pour harponner sa précieuse Vicodin. Mais elle l'arrête, attrape la pilule et la jette dans les toilettes. Il essaie pathétiquement de la récupérer, il a les larmes (larmes de nausée, de douleur, de colère, de honte ?) qui se mêlent à la transpiration quand il la regarde lui caresser le bras pour le calmer. Il a l'air au bout du rouleau. Donc, il se sent indigne de Cuddy et, pire, indigne du reste du monde. 

Hébergement photos

Le lendemain, House se réveille dans son canapé (me demandez pas pourquoi il a dormi là et pas dans son lit, j'en sais rien) avec mal aux cheveux. Le simple fait d'entendre Cuddy respirer derrière son magazine de pèche lui file mal à la tête, mais il va bien. « Vous devriez aller très mal », lui lance-t-elle quand il commence à ronchonner, « vous vous en tirez bien ». Apparemment, la méthode de désintox Lisa Cuddy est très efficace ! 

N'empêche qu'il a toujours peur de ne plus pouvoir travailler. Pour le rassurer elle lui explique que ça ira très bien, que les opiacés augmentent l'impression de douleur (sa douleur était en partie due à l'accoutumance à la Vicodin, quoi). Mais puisqu'il a décidé de râler, il lui sort qu'il croit qu'elle l'a aidé uniquement parce qu'il est le plus gros atout de l'hôpital. Que nenni ! Il croit que c'est pour ça qu'elle lui ment, mais elle ne lui a plus menti depuis 20 ans ! Ok, et si elle avoue ça, c'est qu'elle veut revenir sur son mensonge d'il y a 20 ans. Effectivement, elle a l'air bien contente de pouvoir lui confesser qu'elle n'était pas inscrite au cours d'endocrinologie (qui est devenue sa spécialité), elle y allait en auditeur libre simplement parce qu'elle trouvait déjà à l'époque qu'il était un cinglé intéressant ! 

Elle insiste sous les yeux plein de points d'interrogation de House : « Je ne suis pas ici pour le bien de mon hôpital ». Il ne bouge plus, reste avec la bouche ouverte. Sérieux, j'ai chronométré, il reste 10 secondes comme ça après qu'elle ait fini de parler avant de sortir qu'ils sont seuls. Elle ne percute pas tout de suite : ils ont été seuls toute la nuit ! Peut-être que, comme moi (on ne se refait pas), elle a cru qu'il allait lui faire une proposition indécente... Mais non, il vient juste de réaliser qu'Amber était partie.

Hébergement photos Hébergement photos 

Si on réfléchit, ce n'est pas vrai qu'elle ne lui a pas menti en 20 ans : quand elle lui a fait une injection de sérum phy au lieu de la morphine, c'était pas un mensonge (S2E13) ? Bon d'accord, elle lui a dit la vérité après, ça ne compte pas... Et quand elle ne lui a pas dit qu'il avait raison pour le patient paralysé (S3E01) ? Là, c'était pour lui remettre les idées en place sur les conseils de Wilson, soit... 

Concernant l'aveu de Cuddy, je l'ai souvent dit, je ne suis pas très pour les flash-back. Il me fait une belle justification à ça ! En trois phrases, elle nous explique (presque) tout ce qui s'est passé entre eux à l'Université. Avec un flash-back, il aurait fallut un beau maquillage, plusieurs décors, plein de figurants et au moins cinq minutes pour le montrer. Et surtout, ça aurait été moins touchant puisque moins intime et moins efficace. En tout cas, maintenant on a la preuve qu'elle l'aime sincèrement et depuis longtemps. 

Bien, s'il est bon pour le service, il va aller bosser. Sur le pas de la porte, en boitillant parce que je sais pas ce qu'il a fait de sa canne, tout propret dans son pantalon clair et son blazer bleu marine (je précise juste parce que je trouve l'ensemble joli, parce que ça n'a aucune importance pour la scène), il la remercie. Elle entrouvre la porte pour qu'il passe, mais il reste droit comme un i à la regarder dans le fond des yeux. « Vous avez envie de m'embrasser ? », lui demande-t-elle, « J'ai toujours envie de vous embrasser ». Dingue, à partir du moment où il dit merci, il ne cligne plus une seule fois des yeux ! Ce mec doit être un cyborg...

Hébergement photos

Et ce qui devait arriver arriva ! Dans un même mouvement, ils joignent leurs lèvres en un petit kissou timide. Quand elle recule, il suit son mouvement les yeux fermés et les lèvres en avant comme un bébé à qui on enlève son biberon (trop mimi), il rouvre les yeux avant de la reventouser un peu violemment et c'est parti mon kiki ! Il la coince contre le mur, ils se bouffent littéralement le visage et ils commencent à se désaper mutuellement et FIN !

Hébergement photos

Noooooooon !!!!!! Minute ronchon : le pessimisme systématique m'emmerde profondément, donc ça m'a fait chier que les pessimistes aient eu raison pour les images du caribou. M'en fous, tout ce qu'on voit dans la BA n'a peut-être pas été diffusé, mais ça revient dans la BA de l'épisode suivant. [mode positif on] On en verra plus, j'en suis sûre [mode positif off]. Et puis, si on n'a pas eu de Hugh sans chemise, on l'a eu pieds nus plusieurs fois (j'aime bien ses pieds, ils sont jolis pour des pieds surtout pour du 47), on a vu plein de biceps et on a même eu droit à un bout de cuisse droite sans cicatrice (ils n'ont pas dû faire gaffe qu'il n'avait pas tiré complètement sur la couverture), na !

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos 

Franchement, pour en revenir à mon message perso du début, il m'a tué ! Il a tellement l'air paumé, effrayé, fatigué... Et les scènes de sevrage, mon Dieu... Celle où il a les mains qui tremblent... Rien que d'écrire, j'en ai les larmes aux yeux. Et son "Wilson vient me chercher" m'a planté un pieu dans le coeur.

Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos Hébergement photos

Evidemment, comme beaucoup, j'ai trouvé la désintox curieusement rapide et efficace. Mais puisque je ne suis pas  chiante et que je vénère les scénaristes, je leur ai cherché des excuses ! Alors, tout ce que j'ai trouvé, c'est qu'il va mieux avant de se sentir mal un peu plus tard, voire horriblement mal. Mais je ne sais pas si c'est médicalement crédible... J'ai fais ce que j'ai pu ! 

Bon, deux-trois futilités pour nous remettre de nos émotions : 

  • Qui c'est qui avait dit que, selon sa théorie de la boucle, pour le deuxième baiser, ce serait Cuddy qui viendrait le réconforter chez lui ? Bon d'accord, je vais me retenir de faire la danse de la victoire...
  • J'espère qu'il s'est lavé les dents avant de faire de la soupe de langue avec Cudy vu tout ce qu'il a dégobillé ! Hein, quoi ? C'était pas franchement nécessaire d'ajouter ça ? Je sais, mais j'avais envie...
  • La planque dans les baskets ! Maintenant on sait pourquoi il en a autant !
  • Ses cheveux commencent à être longs, on ne voit même pas les fils de l'appareil de surveillance du sommeil dans ses boucles. 

    Hébergement photos

  • Dans son canapé, devant la télé, avec son bol de corn-flakes, il m'a curieusement fait penser à quelqu'un... Si c'est volontaire, c'est pas rassurant.

Hébergement photos Hébergement photos

  • J'ai bien aimé Taub qui se réveille un peu. Oui, parce que je n'ai pas précisé, mais la fille est sauvée ! Et ce n'est pas grâce au 14 qui voulait laisser tomber. Elle peut dire merci à Taub qui a insisté et a eu une idée digne de House ainsi qu'à Chase qui l'a épaulé même s'il n'y croyait pas plus que ça.
  • Cameron, on le savait, est quelqu'un de compliqué, mais là on se rend compte qu'elle est vraiment tordue. Avoir gardé le sperme de son mari mort au cas où ça tournerait mal avec le suivant... Pauvre Chase, il n'a pas fini d'avaler des couleuvres avec elle.
  • Ils pourraient prévoir des lits pour les gens très grands dans les hôpitaux, quand même ! 

Hébergement photos

Vanyx pour les captures

Résumé complet (fin comprise) sur le site de la FOX

Commentaires (2)

1. Nemie (site web) 30/07/2009

Maiiiiiiiiiiiiiis (pas de caribou) >_< !!!

2. Claire 30/07/2009

Y a eu caribou, mais on rien vu ! Juste Cuddy qui enlève la veste de House et lui qui commence à lui enlever son haut en la plaquant au mur. Dans la BA, c'était ça http://www.youtube.com/watch?v=i-V_oaXzxdY

et on a eu ça http://www.youtube.com/watch?v=IMAEnszYxZc&feature=related

C'était menti comme dit Souchon !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site